Pourquoi les fleurs sentent-elles bons?

Navigation:

Nous choisissons les fleurs pour leur beauté mais également pour leur parfum qui embaument nos intérieurs et nos jardins. Les fleurs sont également très utilisées en parfumerie pour leurs effluves. Mais pourquoi sentent-elles bon ?

Les fleurs sentent bon pour… assurer la pollinisation

Saviez-vous que les plantes fleuries n’ont pas toujours eu des parfums enivrants et délicats ? En effet, c’est au fur et à mesure de l’évolution que les plantes fleuries et les plantes aromatiques se sont dotées de cet atout pour assurer leur survie et leur reproduction. C’est également pour attirer l’attention des insectes que les fleurs sont pourvues de couleurs chatoyantes.

Pourquoi les plantes ont-elles besoin d’attirer les insectes ?

Les fleurs ont besoin d’attirer les insectes car c’est grâce à eux que se produit la pollinisation. Il s’agit du processus par lequel les fleurs se reproduisent.

Les insectes, attirés par le parfum des fleurs, viennent se nourrir du nectar qu’elles produisent. Pour s’assurer que les insectes seront bien couverts de pollen, les fleurs ont mis au point un système infaillible. Elles ont en général une forme qui oblige l’insecte à entrer à l’intérieur pour déguster le nectar et sont donc couverts de nectar lorsqu’ils sont rassasiés. En déposant le pollen d’une fleur sur une autre, l’insecte permet aux étamines - les organes de reproduction mâles - et aux pistils - les organes de reproduction femelles - de se rencontrer, ce qui assure la reproduction de la fleur.

Et si certaines fleurs n’ont pas besoin des insectes pour assurer la pollinisation parce que le vent s’en charge, ce sont généralement celles qui n’ont pas d’odeur particulière !

C’est grâce à l’osmophore, une petite glande de la fleur que différentes substances et molécules sont produite. Une fois réparties dans l’air, ce sont elles qui font l’odeur des fleurs.

La sophistication des stratégies végétales pour se reproduire ne s’arrête pas là. Les fleurs fonctionnent différemment en fonction de l’insecte pollinisateur dont elles ont besoin et qu’elles cherchent à séduire. Les mouches, les abeilles et les papillons sont les principaux pollinisateurs.

Les fleurs sentent bon pour… envoyer des messages

Les fleurs sentent bon également pour communiquer avec les insectes et herbivores de leur environnement mais aussi pour… communiquer entre elles !

Quels insectes pour quelle plante ?

L’abeille aime particulièrement les couleurs jaune et bleu. Elles raffolent ainsi particulièrement de la glycine dont le parfum embaume délicieusement les alentours dès la tombée du jour. Les bourdons sont également très attirés par cette plante fleurie qui commence à déployer ses grappes dès le début du printemps. La rose, quant à elle, attend midi pour dégager tout son parfum afin d’attirer les abeilles dans ses filets. En effet, c’est aux alentours de la mi-journée que les insectes sont les plus actifs. Si la rose aime particulièrement les abeilles et les bourdons c’est parce que ce sont des pollinisateurs très efficaces grâce aux poils qui couvrent leur corps.

Au contraire, c’est pendant la nuit que le chèvrefeuille devient très odorant pour mieux attirer les papillons de nuit ! Les pétunias axillaris ont également besoin de ces insectes pollinisateurs. Mais dans leur cas, c’est grâce aux rayons UV captés par leurs fleurs blanches dans la journée qu’ils y parviennent.

Ce n’est pas tout ! Certaines fleurs tropicales ont besoin des mouches pour assurer leur pollinisation. Leur odeur est donc… tout à fait repoussante pour nos nez raffinés ! La Rafflesia Arnoldii qui pousse en Indonésie, l’Hydnora Africana en provenance d’Afrique du Sud ou bien encore l’Amorphophallus Titanum en provenance des Philippines ont des odeurs pestilentielles : corps en décomposition, excréments, viande pourrie, etc. Peu de chance donc que vous n’ayez envie d’en faire un bouquet !

Des odeurs pour se protéger et communiquer entre fleurs

A contrario, la douce fragrance des fleurs que l’on perçoit en tant qu’humains n’est pas toujours ce que sentent les autres espèces animales… et c’est bien le but des fleurs ! Elles ont développé un système de défense efficace. Certaines fleurs se protègent des herbivores et les molécules qu’elles produisent ont vocation à repousser certains animaux. Selon une étude parue le 30 juin 2017, les arbres communiquent entre eux grâce à des odeurs qui ne nous sont pas perceptibles. Ainsi, un arbre victime de la gourmandise d’une girafe produira une odeur pour prévenir les arbres aux alentours d’essaimer une toxine afin de repousser l’envahisseur.

Enfin, l’odeur très forte des plantes aromatiques sert à attirer les insectes pollinisateurs mais aussi à se protéger des maladies ou à survivre dans des conditions climatiques difficiles.

Comment utiliser le parfum des fleurs ?

Sécher des fleurs

Pour conserver l’odeur de vos fleurs, plantes fleuries ou plantes aromatiques, vous pouvez les sécher. Les fleurs coupées et séchées seront alors parfaites dans des petits sachets de tissu pour parfumer votre linge d’intérieur, par exemple.

En revanche, il est nécessaire de bien choisir les fleurs et le moment pour réussir cette opération. En effet, avez-vous déjà remarqué que les fleurs fanées ont perdu leur parfum ? C’est normal ! Leur fin est proche et les stratégies de séduction pour la reproduction ne leur servent plus.

L’été est la meilleure saison pour sécher roses, lavande, lys, renoncules, ou autres feuilles de menthe et de tilleul. Pour être sûr de bien conserver tous les parfums de vos fleurs, il est impératif de choisir des fleurs fraîches et jeunes. Il suffira alors de les faire sécher plusieurs semaines ou mois la tête en bas dans un endroit sec, frais et ombragé.

L’art de la parfumerie et l’utilisation des fleurs

Dès l’Egypte antique, les hommes ont utilisé les parfums de fleurs pour créer des onguents ou des encens. Le lotus bleu, la marjolaine ou encore l’iris étaient très prisés, mais aussi la résine de myrrhe ou de pistachier.

Aujourd’hui encore, de nombreuses fleurs se retrouvent en parfumerie. La rose, bien sûr, mais aussi l’iris, le lys, le jasmin, la lavande ou encore le gardénia sont les favoris des nez. La violette est un cas à part : ce sont en effet ses feuilles et non pas ses fleurs qui sont odorantes.

Les nez utilisent différentes essences de fleurs et substances aromatiques pour confectionner un parfum. Les différentes fragrances s’allient et se répondent pour n’être alors plus qu’une effluve qui devient unique sur chaque peau. En effet : les parfums et eaux de toilette réagissent tous de façon particulière sur la peau de chaque individu en fonction de son acidité… et de son odeur !

Interflora vous propose de nombreux guides et conseils pratiques autour de la fleur. Savoir les choisir, en prendre soin, comment et quand les offrir... Articles de fond et articles rigolos, guides d'achat, suivez-nous !