Nos bouquets sont désormais disponibles à la livraison de 17h à 20h. Découvrez notre collection !

Les Oliviers

  • Trier par

  • Filtrer

    Budget
    à
    Couleur
Plantes choisies avec soin
Plantes choisies avec soin
pour leur qualité et leur fraîcheur, auprès de producteurs labellisés en France et en Europe.
Une collection de cache-pots
Une collection de cache-pots
pour relooker votre intérieur et mettre en valeur vos nouvelles meilleures amies.
Des plantes bien protégées
Des plantes bien protégées
et expédiées en 24h pour un transport en toute sécurité.

Symbole de longévité, d’espérance ou encore de paix, l’olivier est l’arbre emblématique de la Provence. Avec son feuillage élégant et persistant aux reflets gris-argentés et ses belles olives s’épanouissant sous un climat méditéranéen, cet arbre sculptural et robuste a tout pour vous charmer. D’entretien facile, il s'acclimatera en terre dans un jardin comme en pot sur une terrasse, et pourra prospérer dans toutes les régions à condition de le protéger des températures négatives survenant en hiver.
Voyons ensemble les différentes conditions à mettre en œuvre pour une culture réussie et un olivier épanoui.

Quelle exposition pour l’olivier

Comme beaucoup de plantes méditerranéennes, l’olivier a besoin de chaleur et de soleil, éléments qui lui seront favorables à la fructification des olives. Aussi, optez pour un emplacement ensoleillé à l’extérieur, que vous choisissiez la culture en sol ou en pot. Toutefois, bien que résistant à la sécheresse, il est important d’offrir à votre olivier un endroit à l’abri du vent, auquel il est sensible.

Comment planter un olivier

Plantation de l’olivier en pleine terre :

Si vous optez pour une plantation de votre olivier en pleine terre, assurez vous dans un premier temps que le climat de la région dans laquelle vous vivez est doux ou de type méditérannéen. Privilégiez une plantation de votre arbre au printemps après les dernières gelées de la saison.
Pour planter votre olivier en pleine terre, ajoutez une couche de graviers au fond du trou que vous avez creusé, cela assurera un bon drainage. Le trou doit être 2 à 3 fois plus grand que la motte de terre de votre olivier. Après avoir placé votre arbuste dans le trou, rebouchez ce dernier avec la terre et tassez fermement. Arrosez ensuite généreusement afin que la terre colle bien aux racines.

Plantation de l'olivier en pot :

En revanche, si vous habitez une région plutôt froide, une culture en pot ou en bac sera plus adaptée, afin de le rentrer à l’intérieur durant l'hiver.
Pour planter votre olivier en pot, utilisez un contenant percé dans lequel vous placerez un lit de graviers ou de billes d’argiles pour assurer un bon drainage et empêcher la stagnation de l’eau dans les racines. Tapissez d’une couche de terreau puis positionnez l’olivier avant de le recouvrir de terre. Arrosez ensuite généreusement afin que la terre colle bien aux racines.

Quelle protection pour aider mon olivier à passer l’hiver

Bien que l’olivier soit une plante d’extérieur assez résistante au froid qui ne craindra pas les premières gelées, il est préférable de le protéger durant l’hiver.
Pour un olivier en pot, rentrez-le dans une pièce lumineuse mais qui n’est pas chauffée, où les gelées ne l’atteindront pas. Si cela n’est pas possible, installez-le à l’extérieur dans un emplacement exposé au Sud, mais protégé du vent.
Pour un olivier en pleine terre et si vous habitez une région au Nord de la Loire, vous pouvez réaliser un paillage du pied de votre olivier pour protéger ses racines du gel. Vous pouvez également mettre en place un voile d’hivernage pour le préserver.

Comment arroser un olivier

L’olivier est connu pour sa résistance à la sécheresse, toutefois si votre arbre est cultivé en pot, il dispose de ressources plus limitées et il vous demandera un arrosage un peu plus régulier. L’idéal est de le laisser être arrosé par l’eau de pluie, mais en été et notamment en période de canicule, un arrosage plus régulier peut être nécessaire afin de favoriser sa fructification. Veillez à ne pas l’arroser excessivement, car il craint l’humidité, et ne laissez jamais d’eau stagnante dans la coupelle. La méthode la plus simple pour être sûr d’arroser son olivier au bon moment est de garder un œil sur la surface de son terreau, lorsque celle-ci est complètement sèche alors il a besoin d’un apport en eau.

Quel entretien pour mon olivier

L'apport en engrais

L’entretien de l’olivier est relativement facile, c’est pourquoi il est apprécié des jardiniers débutants. S’il n’est pas cultivé pour ses olives, il ne nécessite alors pas de soins particuliers. Cultivé pour ses fruits, l’olivier peut avoir besoin d’un apport en engrais pour disposer de tous les nutriments nécessaires à son développement. Vous pouvez utiliser un engrais spécial pour plantes méditerranéennes que vous lui donnerez au printemps et à la fin de l’été. Vous pouvez aussi lui donner un engrais naturel, d’origine végétale ou animale, ou encore du compost.

Le rempotage

D’autre part, pour un olivier en pot, pensez à le rempoter à la fin de l’hiver, tous les 3 ans environ pour les jeunes arbres.

La taille

Il n’est pas nécessaire de tailler un olivier ornemental. Toutefois, si vous cultivez votre olivier pour ses fruits, une taille de votre arbre pourra s’effectuer tous les ans au printemps après les dernières gelées. La taille de l’olivier consiste à supprimer les branches mortes et celles qui vous semblent fragiles. Vous pouvez également aérer les endroits où vous souhaitez une meilleure pénétration de la lumière, et tailler les branches qui ont déjà porté leurs fruits.

Les maladies et parasites de l’olivier

Bien que résistant, l’olivier est un arbre qui peut être sujet à de nombreux parasites et maladies, caractérisés par différents symptômes. Voici les plus répandus :

  • Votre olivier présente des tâches circulaires jaunes ou marron sur les feuilles : Il peut s’agir d’une maladie causée par un champignon, appelée l’”oeil du paon”. La prolifération de ce champignon affaiblit votre arbre avec le temps, mais la pulvérisation d’une solution à base de bouillie bordelaise suffira à traiter cette maladie.
  • Les feuilles de votre olivier se déforment et se recroquevillent : Cela peut être dû à une attaque de la mouche de l’olivier. Celle-ci pond ses œufs à l’intérieur des olives, ce qui rend impossible la récolte. Pour éviter cela, mieux vaut prévenir que guérir : Fixez des pièges à mouche colorés ou à phéromone aux branches de votre arbre.
  • Les feuilles et jeunes tiges de votre olivier présentent des petites coques foncées : Il subit très probablement une attaque de cochenilles, appelées les “cochenilles noires de l’olivier”. Ces gros insectes se nourrissent de la sève de l’arbre, ce qui affaiblit ses feuilles et ralenti sa croissance. Vous devrez alors retirer manuellement ces parasites et utiliser de l’engrais azoté dans l’arrosage afin de prévenir leur apparition.
  • Votre olivier présente des nécroses dans le bois semblables à des bourrelets sur son tronc et ses branches : Il est atteint du chancre de l’olivier, une maladie d’origine bactérienne qui attaque le bois. Il faut alors retirer la branche malade et la brûler. Si cela n’est pas possible, curetez le bois malade en grattant l’écorce.

Par ailleurs, il est tout à fait normal que votre arbre perde ses feuilles car elles ont une durée de vie de 3 ans, elles sont alors renouvelées. En revanche, si vous apercevez une concentration de feuilles jaunes sur une branche, cela peut être dû à un excès d’arrosage.

Parmi toutes les variétés d’olivier existantes (L’olivier aglandeau, le Picholine, le Grossane, le Bouteillan, le Lucques, le Sabine, le Tanche…), vous trouverez forcément celui qui fera votre bonheur ! Qu’il soit cultivé pour ses olives ou simplement ornemental, il fera la fierté des jardiniers expérimentés comme des novices. Vous recherchez une plante convenant davantage à la culture en intérieur toute l’année ? Optez pour un Pachira ou un Yucca. D’entretien assez facile, ces plantes vertes s’adapteront parfaitement à votre intérieur.