L’orchidée cymbidium : guide d’entretien

Disponible toute l’année chez le fleuriste, le cymbidium est une orchidée à la floraison atypique et très décorative, qui intervient généralement à l’automne et en hiver. Moyennant quelques règles simples d’entretien, cette plante moderne peut refleurir en intérieur durant plusieurs années.

Navigation :

Les caractéristiques de l’orchidée cymbidium

Voir la collection !
  • Originaire d’Asie et d’Australie, l’orchidée cymbidium est caractérisée par de grandes feuilles coriaces et rubanées pouvant atteindre 1 mètre de long et une inflorescence spectaculaire qui intervient généralement en hiver et au printemps.
  • Avec son inflorescence en forme d’épis pouvant chacun accueillir jusqu’à une trentaine de fleurs d’une petite dizaine de centimètres, le cymbidium séduit par la diversité et l’originalité de sa floraison. Cette variété d’orchidée existe dans tous les coloris.
  • Le cymbidium x hybridum, de son nom botanique, se cultive principalement comme une plante fleurie d’intérieur. Bien entretenue, elle peut vivre jusqu’à 7 ans dans une maison ou en appartement. La floraison dure généralement entre 6 semaines et 3 mois.

La petite histoire du cymbidium

Voir la collection !
  • L’orchidée cymbidium, qu’elle soit terrestre ou épiphyte, était cultivée il y a plusieurs siècles en Asie, notamment en Chine et au Japon.
  • Au début du XIXe siècle, c’est un botaniste suédois Olof Swartz qui décrit l’orchidée cymbidium pour la première fois.
  • Le premier hybride a été créé en 1889 par les pépinières britanniques Veitch, qui effectuent un croisement entre le cymbidium eburneum et le cymbidium lowianum.
  • On recense aujourd’hui une quarantaine d’espèces de cymbidiums à l’état sauvage contre des milliers d’hybrides créés.

Nos suggestions

Voir la collection !

L’orchidée cymbidium dans le langage des fleurs

Voir la collection !
  • La forme atypique de l’orchidée cymbidium a longtemps intrigué les hommes, qui la réservaient aux offrandes. Les Anciens, qui voyaient en cette espèce une créature à moitié insecte et à moitié végétale, la considéraient comme « un scandale du monde ».
  • Dans le langage amoureux, offrir une orchidée cymbidium est un moyen de séduire fort et efficace. Outre sa grâce aérienne, le cymbidium offre une originalité des teintes assez exceptionnelle, voire improbable. Une œuvre d’art à ciel ouvert qui suggère la sensualité et exprime un désir d’amour charnel direct et sans ambiguïté.

L’entretien de l’orchidée cymbidium

Voir la collection !
  • L’orchidée cymbidium exige une grande luminosité et s’accommode très bien des rayons directs du soleil. La plante peut être installée devant une fenêtre ou une baie vitrée. En cas de faible luminosité, il est possible de l’exposer à une lumière artificielle.
  • Le cymbidium apprécie l’humidité mais dans une pièce suffisamment aérée. Attention cependant de le protéger des courants d’air ! Durant la floraison, la température ambiante idéale est de 18 à 20°C la journée contre 8 à 14°C la nuit. L’arrosage doit être contrôlé : une fois par semaine au printemps contre une fois tous les 15 jours en hiver.
  • L’apport d’engrais liquide est possible une fois tous les deux arrosages, entre avril et octobre. Le rempotage s’effectue tous les 3 à 4 ans. Attention, l’orchidée cymbidium se développe dans un pot étroit. Il est inutile de l’arroser les premières semaines suivant le rempotage.
  • Pour en savoir plus, rendez-vous sur notre page dédiée à l'entretien des orchidées.

Entretien du cymbidium : les questions les plus fréquentes

Voir la collection !
  • Comment faire fleurir mon cymbidium ?
    L’une des particularités de cette orchidée est d’avoir besoin d’écarts de température entre le jour et la nuit pour induire sa floraison. Si vous disposez d’un extérieur, sortez le cymbidium au jardin entre mai et octobre.
  • Pourquoi mon cymbidium est-il malade ?
    La raison la plus fréquente est l’excès d’arrosage, qui entraîne le pourrissement des racines. Evitez également d’exposer la plante aux courants d’air. Enfin, le cymbidium a des ennemis naturels comme l’acarien, la cochenille farineuse, l’aleurode ou le puceron.
  • Quels sont les cymbidiums les plus populaires ?
    Les cymbidiums les plus populaires sont le devoniarum, l’eburneum, le rubescens, le bicolor et le tracyanum, avec ses fleurs étranges qui évoquent une araignée. De très nombreux hybrides présentés dans le commerce ne portent pas de nom.
  • On m’a offert une orchidée cymbidium. Qu’est-ce que cela signifie ?
    Dans un cadre amoureux, le cymbidium vous invite clairement à découvrir de nouvelles aventures sensuelles et exotiques. Dans tout autre contexte, le cymbidium évoque la modernité, l’originalité et la créativité.
  • Est-il possible de bouturer mon cymbidium ?
    La multiplication du cymbidium est possible si celui-ci a formé à la base de sa touffe des petits pseudobulbes, qu’il est possible de détacher, de diviser et de bouturer. Durant cette opération, veillez à conserver les feuilles, à couper les racines mortes et à tailler les racines en bonne santé.
 

Nos meilleures ventes

Voir la collection !
Partagez ce contenu
avec vos amis :