deuil

Comment envoyer des fleurs pour un enterrement ?

Envoyer des fleurs est un geste qui n’est évidemment pas réservé aux circonstances heureuses, comme un mariage, un anniversaire, ou une fête. Cela fait aussi partie des gestes essentiels lors d’un enterrement: envoyer des fleurs lors des obsèques est en effet un signe fort de compassion, de peine et d’empathie pour les personnes endeuillées. C’est aussi, bien sûr, un hommage important à la personne décédée, sauf dispositions contraires prévues par le défunt dans ses dernières volontés ou par sa famille. Ne pas envoyer de fleurs lors d’un enterrement peut, à l’inverse, être interprété comme un manque d’intérêt ou de sensibilité.

Quelle couleur de rose pour un enterrement ?

La rose est une fleur d’exception qui convient à la perfection aux circonstances toujours exceptionnelles que sont des obsèques. La reine des fleurs n’est pas réservée aux événements heureux, et sa présence lors de funérailles est toujours un gage d’élégance et de soin particulier apporté à la mémoire du défunt. C’est pour cette raison qu’elle est devenue un incontournable des compositions florales qui accompagnent un enterrement.

Où va l’âme après la mort : les différentes croyances

Les questions de la vie après la mort, comme de la destination de l’âme après la mort, sont des interrogations philosophiques qui ont occupé l’être humain depuis des millénaires. Déjà à la Préhistoire, le souci d’enterrer ses morts, de leur offrir une sépulture spécifique, témoignait d’un questionnement sur le devenir des morts. Ces inhumations, à l’origine collectives, remontent entre 100 000 et 400 000 ans avant notre ère, le mystère de l’âme après la mort préoccupe donc l’Homme depuis très, très, longtemps.

Ornements funéraires : les types d’ornements et leur symbolique

Souvent élaborés en granit, mais aussi en porcelaine, en marmorite, en bronze et même en bois et de nombreuses autres matières, les ornements funéraires sont essentiels à une sépulture. Il ne s’agit pas d’une simple décoration, qui peut prendre la forme de personnages, d’animaux ou de végétaux, de symboles religieux…C’est un élément crucial qui ne se résume pas à un supplément d’âme mais personnalise profondément la dernière demeure du défunt.

Préparer un discours pour les funérailles : exemples d’éloges funèbres

L’éloge funèbre, également appelée parfois eulogie, est un discours important tenu lors de la disparition d’une ou plusieurs personnes chères, ou lors de la commémoration de leur décès. On parle aussi souvent d’oraison funèbre. Ce discours est absolument essentiel dans les phases du deuil joue un rôle important dans l’acceptation de la perte d’un être aimé. Il formalise des sentiments douloureux et permet souvent d’évoquer son lien, désormais défait ou changé, avec le défunt ou la défunte.

Quelle musique pour un enterrement ?

Que l’on soit mélomane ou non, la musique est omniprésente tout au long de la vie : des comptines de l’enfance aux concerts entre amis, des hymnes nationaux aux grands airs classiques célébrissimes…de nombreux souvenirs sont directement associés à une mélodie, une chanson d’amour ou un interprète favori. Lors d’un décès, la musique peut aussi faire partie des préparatifs incontournables pour rendre un hommage intime et personnel à la personne disparue. Elle permet à la fois d’évoquer des aspects de sa personnalité et de son existence. Elle offre, aussi, la possibilité d’exprimer envers le défunt ou la défunte, des sentiments pour lesquels il n’est pas toujours aisé de trouver les mots. La musique a donc tout à fait sa place dans une cérémonie funéraire, à laquelle elle donnera aussi une atmosphère et un rythme choisis par les organisateurs des funérailles.

Dans quels cas peut-on demander une exhumation d’un corps ?

L’exhumation d’un corps n’est jamais un acte anodin : au contraire il s’agit souvent d’une épreuve pour la famille et les proches du défunt exhumé, ainsi que pour les professionnels des pompes funèbres et des municipalités qui y procèdent. De quoi s’agit-il exactement : une exhumation consiste dans l’extraction des restes du défunt (dépouille funéraire ou cendres issues de la crémation) de l’endroit où elles reposaient.

Retour haut de page