Pour changer des traditionnelles plantes vertes ou fleurs, les cactus sont très prisés pour la déco d’une maison, d’un appartement ou d’une boutique. Et pour cause, il en existe de nombreuses espèces aux couleurs et formes différentes, avec ou sans fleurs, qui s’accordent parfaitement avec tous les types d’intérieurs. Vous souhaitez en savoir plus sur les cactus ? On vous explique tout dans cet article consacré aux cactées : caractéristiques, origines, conseils d’entretien et maladies ! 

Les caractéristiques du cactus 

Le cactus appartient à la famille des plantes grasses et plus spécifiquement des cactées. Il se distingue par ses épines qui sortent des aréoles. Le cactus peut être cultivé en intérieur comme en extérieur, tout dépend des températures de la zone géographique dans laquelle vous vivez, ainsi que du type de sol présent dans votre jardin.

L’exposition idéale pour un cactus est à la lumière du soleil, juste derrière une fenêtre, pour garantir son bon développement. Une atmosphère sèche et chaude est parfaite car elle reproduit son environnement d’origine. Mais certains cactus peuvent résister à une température glaciale allant jusqu’à -50°C. Même si l’entretien du cactus est relativement simple, elle comporte tout de même quelques spécificités. 

Le cactus le plus fréquent est le cactus Euphorbe, aussi connu sous le nom Euphorbia, mais il en existe plus de 2000 variétés. 

Origine et histoire du cactus 

Le pays d’origine des cactus à piquants est le Mexique, même s’il est largement répandu sur toute la zone d’Amérique du Nord et du Sud. Aujourd’hui, on en trouve à divers endroits du globe, notamment à Madagascar et sur tout le continent africain. 

Historiquement, le cactus était utilisé par les civilisations aztèques, mayas et incas lors de leurs cérémonies mais aussi pour leurs vertus médicinales. Par ailleurs, cette plante a de nombreuses autres propriétés et peut être utilisée pour l’élevage de cochenilles mais aussi pour les fruits, et notamment les figues, qu’il peut produire. 

Tout comme les succulentes, le cactus a la capacité de stocker l’eau dans ses tiges, ce qui en fait une plante intéressante dans les régions les plus sèches. 

Entretien du cactus

L’arrosage du cactus 

Un cactus doit être arrosé avec parcimonie si vous souhaitez le conserver le plus longtemps possible. Les cactus de petite taille et les minis cactus sont à arroser une fois par semaine en plein été et une fois toutes les deux à trois semaines en hiver. Les grands cactus ont des réserves d’eau plus importantes. Arrosez-les une fois par mois durant leur période végétative, donc en hiver, et deux fois par mois en été. Rien de bien sorcier concernant son entretien ! 

Si votre cactus est en pot, veillez à ce qu’il n’y ait pas d’eau stagnante au fond, ce qui risquerait de faire pourrir les racines et d’entraîner la mort de votre plante… En effet, le cactus est à la base issu de milieux arides tels que les déserts où la pluie et l’humidité se font rares, ce qui explique ses faibles besoins en eau. Alors, attention aux arrosages trop fréquents ! 

La bouture du cactus 

La technique de bouturage des cactus est identique à celle des plantes grasses. 

La première étape consiste à prélever les tiges de la plante mère. Faites attention à les choisir assez tendres, ni trop jeunes, ni trop âgées et qui ne présentent pas de signes de maladies. Utilisez une pince pour éviter de vous piquer avec les épines et sectionnez ensuite une bouture saine de 10 cm environ. 

Ensuite, laissez la bouture sécher durant plusieurs jours dans une pièce où la température est chaude avant de la replanter dans un pot en terre cuite avec un système de drainage au fond. Concernant le substrat, placez votre bouture dans un mélange de terreau de feuilles ou de tourbe mélangé à du sable. 

Enfin, arrosez votre nouvelle bouture de cactus et placez-la dans une serre où la température est d’environ 18°C. 

Le rempotage du cactus 

Vous souhaitez rempoter votre cactus ? La meilleure période est le printemps. Vérifiez si les racines du cactus dépassent de son pot d’origine, auquel cas il faudra le rempoter dans un pot de diamètre supérieur afin qu’il puisse grandir et se développer dans les meilleures conditions. 

Préférez un substrat spécial cactées qui contient généralement un mélange de terre et de sable. En plus de le placer dans le bon type de terreau, vous pouvez réaliser un apport d’engrais pour booster sa croissance et accélérer sa floraison, à condition bien sûr que votre plante fasse des fleurs. 

Les maladies et parasites du cactus

Les cactées sont réputées pour être assez résistantes mais quelques précautions sont tout de même à prendre pour garantir la longévité de votre plante. Une surveillance accrue, notamment sur les cactus en pot, est donc de mise. 

Si vous constatez des taches, des pustules ou de la moisissure, ce sont probablement de petits champignons qui sont en train d’apparaître et de se développer. Traitez ce problème sans plus attendre avant qu’il ne prenne trop d’ampleur. Le premier réflexe à avoir est de l’isoler des autres plantes. Ensuite, débarrassez-le des tiges contaminées et nettoyez le reste avec une solution antifongique. Veillez à le placer dans un endroit bien aéré et à surveiller régulièrement son évolution. 

D’une manière générale, la majorité des maladies attrapées par les cactus peuvent être évitées si vous les placez dans une atmosphère à la bonne température, ni trop chaude, ni trop humide. Vous pouvez également utiliser une décoction à base d’ail à pulvériser sur la plante de façon préventive ou curative selon le problème. 

Désormais, vous savez tout sur l’entretien du cactus ! N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions et expériences en commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page