Dans de nombreuses cultures, le respect des morts est aussi important que celui des vivants. C’est pourquoi, entretenir une sépulture est une marque de respect envers ceux qui nous ont quittés. En plus, il s’agit d’un lieu de recueillement familial, c’est pourquoi, il est préférable que la tombe soit gardée dans un état convenable, afin que chacun puisse venir s’y recueillir sereinement. Néanmoins, il n’est pas toujours simple de garder une pierre tombale propre, de fleurir la sépulture à longueur d’année et d’éviter que la mousse ou la rouille n’attaquent la pierre. Il est vrai que les cimetières ne sont pas les lieux que l’on aime le plus visiter, on se contente souvent d’y faire deux ou trois visites par an. C’est pourquoi, il est important d’apprendre comment nettoyer la tombe familiale lors de vos visites. La loi nous oblige-t-elle à nettoyer la tombe familiale ? Qu’arrive-t-il à la concession si elle est laissée à l’abandon ? Quels produits utiliser pour nettoyer le marbre et quelles sont les meilleures techniques pour restaurer les monuments funéraires ?

En quoi consiste le nettoyage de la tombe ?

Nettoyer la tombe signifie rendre la sépulture la plus décente qu’il soit. Il y a de nombreux éléments qui peuvent décorer une concession et chaque tombe est différente. Qu’il s’agisse d’une tombe recouverte de gazon, de petits cailloux, d’une dalle en marbre ou d’un monument funéraire, il faut faire en sorte d’entretenir au mieux ce lieu de commémoration. Certains ont une pelouse à entretenir, d’autres ont d’innombrables plaques en résine à récurer. Alors que d’autres peuvent se contenter d’un simple brossage sur la pierre tombale vieillissante. Voici quelques astuces qui vont vous permettre d’apprendre comment nettoyer une tombe sans en abîmer la pierre.

Comment nettoyer la pierre tombale ?

Le plus souvent, la pierre tombale est en marbre. Chaque marbre a ses propres qualités et spécificités mais il est tout de même choisi pour sa résistance au temps et aux intempéries. Malgré cela, la pierre vieillit et des saletés s’incrustent peu à peu, jusqu’à ce que cela devienne quasiment impossible d’y remédier. Pourtant, si on sait comment s’y prendre, ce n’est pas si compliqué d’entretenir du marbre ou n’importe quelle autre pierre utilisée comme recouvrement pour votre caveau familial.

Que peut-on utiliser pour nettoyer du marbre ?

Pour nettoyer une plaque tombale en granit ou en marbre, on vous conseille d’utiliser simplement du savon noir. Il se peut que les taches soient persistantes, alors pensez à acheter un produit détachant pour sols, comme en utilisent les professionnels. Si vous n’avez pas peur d’astiquer, procurez-vous une gomme magique et mettez-y quelques gouttes d’eau. Cette solution permet de récurer la pierre tombale sans avoir besoin de beaucoup de matériel. Prenez une seconde éponge et de l’eau pour rincer et un chiffon pour essuyer. Comme alternative à la gomme magique, vous pouvez aussi penser à mettre de la pierre d’argile sur une éponge. La pierre d’argile se vend dans le commerce ou peut se fabriquer chez soi, avec du bicarbonate, de l’argile blanche et du liquide vaisselle.

Si le marbre est clair, il est préférable d’utiliser le savon noir et de le frotter à l’aide d’une brosse. Après rinçage, la plaque de marbre clair reluira. Si vous avez une plaque en marbre sombre ou de couleur, vous pouvez oser utiliser du blanc de Meudon. Cette craie est souvent utilisée pour entretenir des surfaces d’inox, de faïence ou de verre. Ajoutez une goutte de térébenthine à l’éponge et frottez la pierre.

Que faire si des taches persistent sur la dalle ?

Il existe une recette maison qui permet de venir à bout des taches les plus tenaces. Avec le temps, le marbre devient plus poreux et des traces de saletés s’incrustent dans la pierre. Pour enlever les taches de la pierre tombale en marbre, appliquez une pâte aux endroits les plus marqués. Cette pâte est composée d’un tiers de bicarbonate de soude et de deux tiers de pierre ponce. Laissez sécher la pâte puis nettoyez la pierre comme indiqué précédemment, à l’aide d’une éponge et de savon noir, avant de rincer.

Les taches de rouille sont aussi fréquentes sur le marbre. Pour y venir à bout, il suffit d’utiliser un chiffon imbibé d’eau oxygéné. Diluez l’eau oxygénée à raison d’1 volume pour 20 volumes d’eau. Ensuite rincez et essuyez.

Comment rénover la pierre tombale

Les inscriptions se détériorent

Fréquemment, les inscriptions gravées dans le marbre s’effacent. Les creux sont normalement peints, afin de mieux faire ressortir les lettres. Mais avec le temps, la peinture s’enlève et les inscriptions deviennent de plus en plus illisibles. Il est d’abord recommandé de gratter la saleté, par exemple avec un coton-tige trempé dans de l’acétone ou du White-Spirit. Rincez les lettrages, puis appliquez une nouvelle couche de peinture. Il existe des peintures pour pierre, à appliquer avec un pinceau fin. Parfois un feutre indélébile peut suffire. N’oubliez pas de protéger le marbre si vous optez pour une peinture en spray. Terminez par une couche de vernis incolore pour fixer la couleur et la protéger de l’humidité.

Le marbre peut être protégé durablement

Pour que l’entretien soit plus rapide, il est préférable de lustrer le marbre. Il s’agit d’une pierre poreuse qui absorbe les taches et la saleté. Les griffures peuvent aussi se faire assez facilement. C’est pourquoi, il est conseillé de protéger la dalle en marbre avec un hydro-oléofuge antitache. Sa texture huileuse protégera durablement la surface. Vous pouvez par exemple frotter votre tombe avec un chiffon imprégné d’huile de lin ou de glycérine. La pierre sera brillante et moins poreuse, donc moins susceptible d’absorber la saleté.

Tout ce qu’il faut nettoyer sur la sépulture

La concession ne se limite pas à la pierre tombale. Selon les sépultures, il peut y avoir une croix en marbre ou une statuette en pierre à nettoyer. Autour de la tombe, il y a souvent une bordure. Celle-ci, à même le sol, est fréquemment recouverte de mousse, qu’il ne faut pas oublier de gratter.

Pour décorer la tombe, la plupart des familles optent pour des gerbes ou des bouquets de fleurs. Ceux qui planifient des visites plus rares, choisissent des fleurs non périssables, c’est-à-dire, en plastique. Même si les fleurs en plastique ne sont pas vivantes, elle ne demandent pas de l’entretien pour autant. Elles jaunissent au soleil, prennent la poussière et moisissent. Il est donc conseillé de les nettoyer elles aussi. Pour nettoyer des fleurs en plastique, il suffit de prendre une éponge trempée dans de l’eau dans laquelle on a préalablement versé un peu de liquide vaisselle. Dans certains cas, vous pouvez même utiliser la pierre d’argile que vous avez prise avec vous pour nettoyer le marbre.

Finalement, on retrouve aussi de nombreuses plaques commémoratives sur les tombes les proches ont laissé des messages. Ces plaques qui ont une grande valeur sentimentale ne demande qu’à être entretenues. Comme précédemment, si elles sont en métal, en marbre ou en résine, vous pouvez utiliser un mélange d’eau et de liquide vaisselle, de la pierre d’argile ou même du produit pour nettoyer les vitres. Si la plaque commémorative est en résine, évitez d’utiliser des produits abrasifs qui grifferont la plaque ou rendront mat la résine polie. N’utilisez pas de détergent en poudre, d’eau de Javel, de citron ou de vinaigre. Vous pouvez, encore une fois passer une couche de cire par-dessus, après avoir nettoyé les plaques.

Sommes-nous tenus par la loi d’entretenir une tombe ?

Pour faire simple, non. Personne ne nous y oblige. D’ailleurs, il serait bien compliqué de savoir qui est la personne désignée comme la responsable d’une tombe. Cependant, une tombe qui est laissée à l’abandon risque d’être reprise par la commune qui se chargera de la réattribuer à une autre famille. Cette décision prend toutefois du temps. En effet, l’article L223-17 précise que le maire peut constater l’abandon d’une tombe et l’acter par procès-verbal dès lors que la sépulture n’est plus entretenue pendant 30 ans. Après plusieurs rappels aux familles et l’affichage d’annonces publiques, le maire et son conseil municipal peuvent, 3 ans après le premier constat, acter la reprise de la concession par la commune.
L’article R2223-13 vient corroborer le premier article, en ce sens qu’il précise qu’une tombe ne peut pas être considérée à l’abandon moins de trente ans après l’acte de concession. Il faut aussi attendre minimum 10 ans après la dernière inhumation pour concéder la sépulture à la commune.

Même si la loi ne vous oblige donc pas à venir nettoyer la tombe d’une grand-tante que vous n’avez jamais connue, l’entretien des sépultures est un acte civique mais aussi une marque de respect pour les autres visiteurs du cimetière.

Lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page