Parce que c’est la reine des fleurs, il n’y a rien d’étonnant à ce qu’elle exige quelques gestes attentionnés, même une fois coupée ! Comment garder une rose ou un bouquet de roses ? C’est une question que l’on se pose souvent en recevant ces magnifiques fleurs coupées en cadeau. Ou encore, lors de l’entretien des rosiers, lorsqu’on prélève quelques jolies fleurs pour composer son propre bouquet.

Alors, comment faire pour que les roses ne fanent pas ? Avec quelques précautions et soins faciles, vous pourrez allonger la durée de vos roses. Tour d’horizon des meilleures astuces permettant de conserver une rose fraîche ou un bouquet de roses coupées pendant plusieurs semaines. 

Comment conserver une rose ou un bouquet de roses ? 

L’art de conserver vos roses en parfait état repose sur deux piliers essentiels : l’hydratation et la nutrition. Les roses, comme toutes les plantes, tirent leur vitalité de l’eau. D’ailleurs, pendant la période de floraison, les fleurs ont besoin d’une grande quantité d’eau. 

De plus, les roses ont besoin d’éléments nutritifs pour s’épanouir. Cependant, une fois coupées, les fleurs et les plantes ne peuvent plus effectuer leur processus de photosynthèse. Par conséquent, c’est à vous que revient la responsabilité de leur fournir les éléments essentiels à leur épanouissement.

L’importance de la coupe des tiges pour conserver des roses plus longtemps 

Une fois la tige d’une rose coupée, le processus de cicatrisation de la tige se met en place rapidement de manière à éviter l’intrusion de bactéries au niveau de l’entaille. Toutefois, la cicatrisation ralentit l’absorption de l’eau par les tiges. 

C’est pourquoi dès que vous recevez ou que vous apportez un bouquet de roses chez vous, coupez à nouveau les tiges. Et cela, même si les fleurs ont été fraîchement cueillies. Ainsi, les vaisseaux dans lesquels l’eau circule demeureront ouverts. La fleur pourra alors puiser le maximum d’eau dont elle a besoin.

Réalisez la coupe avec un couteau sans dents, bien aiguisé et propre pour éviter le transfert de bactéries. Évitez d’utiliser un sécateur qui, en écrasant les fibres des tiges, limite l’absorption de l’eau par la plante.

Faites une coupe en biseau à un angle de 45° environ. Et si possible, renouvelez l’opération quotidiennement pour aider vos roses à rester bien hydratées. 

Les roses coupées ont besoin d’une eau très souvent renouvelée

Vos roses ont besoin d’eau, en abondance et dénuée de bactéries. Autrement dit, le vase qui accueille vos fleurs coupées doit non seulement être propre, mais aussi largement rempli d’eau claire. 

Sachez également que pour aider vos roses à bien s’hydrater, vous pouvez leur donner de l’eau tiède plutôt que de l’eau fraîche. En effet, les roses absorbent plus facilement de l’eau autour de 38-40 °C, car celle-ci est moins dense que de l’eau froide. 

Renouveller l'eau des roses

L’exposition à la lumière et la conservation de vos roses

En ce qui concerne l’exposition à la lumière, il est essentiel d’éviter le soleil direct. Ce conseil, qui vaut déjà pour les plantes vertes et les rosiers en pot, est encore plus exact pour les fleurs après la coupe

En effet, une exposition directe en plein soleil est déconseillée. Elle abîmerait non seulement les couleurs vives de vos roses, mais elle pourrait aussi dégrader leurs pétales. Il faut donc privilégier un lieu où votre bouquet ne subira pas le rayonnement direct du soleil. Une pièce lumineuse est idéale tant que vous éloignez votre bouquet de roses des fenêtres. 

Comment entretenir ou conserver des roses dans un vase ?

Généralement, lorsque vous recevez un bouquet de roses, vous placez vos fleurs dans un vase afin de profiter de leur beauté et de leur parfum. Il est également possible de faire sécher vos roses afin de les conserver plus longtemps. 

Mais pour conserver vos fleurs fraîchement coupées, le vase est la meilleure option. Alors, voici quelques astuces supplémentaires pour conserver des roses plus longtemps.  

Le choix du vase pour votre bouquet de roses

La profondeur du vase a son importance. Offrez à vos roses la possibilité d’avoir le plus de longueur de tige possible immergée dans l’eau. De cette manière, vous les aidez à rester bien hydratées. 

Remplissez votre vase jusqu’à atteindre au moins la moitié de la hauteur des tiges. Ensuite, pensez à changer l’eau du vase tous les 2 jours. Cela évitera que des fleurs fanées ou des feuilles tombées ne viennent contaminer l’eau et provoquent le pourrissement des roses. 

Le nettoyage des tiges des fleurs en fonction de la taille de votre vase

Au moment de placer vos fleurs dans leur vase, prenez le temps de retirer délicatement les feuilles inférieures qui pourraient être submergées dans l’eau. Non seulement cela prévient la décomposition de la plante, mais en plus, cela maintient l’eau plus propre. 

En revanche, pour les vases plus petits, veillez à ne pas enlever excessivement de feuilles, car elles contribuent également à la vitalité de la fleur. Trouvez l’équilibre entre un nettoyage approprié et le maintien d’un environnement favorable à la plante. Il s’agit avant tout de trouver une présentation esthétique tout en favorisant la longévité de vos roses

L’emplacement du vase influence la conservation des roses

Vous savez déjà que votre vase ne doit pas être exposé à la lumière directe du soleil. D’autres facteurs vont influencer le flétrissement des roses :

Emplacement des roses
  • Le taux d’humidité : veillez à placer votre vase dans un lieu bien aéré afin d’éviter l’humidité excessive. 
  • Le taux de sécheresse : un air sec est aussi néfaste pour vos roses qu’un environnement trop humide. La sécheresse de l’air aura pour effet d’assécher les pétales des fleurs. En conséquence, éloignez votre vase des sources de chaleur. 
  • L’éthylène produit par les fruits : les fruits produisent de l’éthylène, un agent qui contribue à l’accélération du processus de vieillissement des roses. C’est pourquoi mieux vaut garder toujours votre vase loin de votre corbeille de fruits. 

Comment conserver des roses en profitant des astuces de grand-mère ?

L’expérience de nos grands-mères dans le domaine botanique regorge souvent d’astuces étonnantes pour conserver des fleurs plus longtemps ! Nous vous en présentons deux qui vous permettront de prolonger la beauté de vos roses

L’utilisation d’additif dans l’eau

Lorsqu’un additif pour vos fleurs vous est fourni avec votre bouquet de fleurs, n’hésitez pas à l’utiliser. Il contient des nutriments qui nourrissent les roses et permettent de prolonger leur durée de vie. 

Mais vous pouvez également conserver vos roses plus longtemps en plongeant leurs tiges dans de l’eau complémentée avec un cachet d’aspirine dissous. Cette technique est particulièrement efficace lorsque vos roses commencent à perdre de leur vigueur et que vous souhaitez leur redonner du panache !

L’astuce de l’eau bouillante pour conserver les roses 

Cette technique est à utiliser lorsque vous remarquez que vos roses commencent à faner. Trempez alors vos fleurs pendant un court instant dans l’eau bouillante. Cette action vous permettra de les revitaliser. Vous remarquerez par la suite qu’elles auront retrouvé une certaine fraîcheur. 

Des roses coupées… pour bouturer !

Il est possible d’entretenir ses roses coupées non seulement à des fins décoratives, mais aussi pour les replanter afin d’obtenir de nouveaux rosiers. Cette opération de bouturage se réalise à la fin de la saison de floraison. Elle est relativement simple en principe, mais nécessite des soins particuliers pour que les boutures donnent de merveilleuses roses à l’avenir.

Il ne suffit pas de planter des rameaux de rosiers. Il faut soigneusement observer comment tailler les tiges avec un couteau bien aiguisé. La fleur fanée doit être retirée ainsi que les feuilles à l’exception de quelques rares feuilles supérieures destinées à éviter l’évaporation.

Les tiges doivent mesurer autour de 15 centimètres, choisies parmi les branches jeunes et coupées au-dessus d’un nœud. Il est recommandé d’enduire la partie inférieure de la bouture de solution comme une hormone de bouturage pour améliorer ses chances de succès.

Où planter un rosier en devenir ? 

Rosier en pot à planter

Le choix du lieu est assez déterminant pour un bouturage réussi. Il est possible d’opter pour un entretien en pot ou en pleine terre. Dans les deux cas, il est très important de suivre les mêmes recommandations que pour des fleurs coupées : éviter l’exposition en plein soleil et aux températures extrêmes, trop chaudes ou trop froides. 

L’idéal est donc de choisir une véranda ou une serre. C’est d’ailleurs le meilleur moyen de garantir à vos boutures l’humidité dont elles ont besoin pour fleurir. Si le bouturage est réussi, les yeux apparaîtront assez rapidement. Avec un peu de patience, les bourgeons et racines sont bientôt visibles eux aussi. 

Le repiquage a lieu en pleine terre dans le jardin au printemps suivant. Au début du printemps, nos jardins resplendissent de rosiers anciens. Si vous n’avez pas la main verte ou que vous préférez simplement la déco d’intérieur au jardinage, nos bouquets de roses fraîches sont toujours resplendissants quelle que soit la saison !



À présent, vous savez comment conserver des roses fraîches et en profiter plus longtemps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut