Sommaire de l'article

    Le printemps est arrivé, et comme chaque année, Pâques n’est jamais très loin ! Cette année nous la célébrerons le 4 avril. La fête de Pâques possède une origine très ancienne et appartient aux fêtes dites “cardinales” de la religion chrétienne. C’est-à-dire qu’elle revêt une importance particulière, on peut même dire qu’il s’agit de la fête chrétienne la plus importante puisqu’elle est destinée à célébrer la résurrection de Jésus.

    Depuis longtemps, Pâques est fête associée à la gourmandise, depuis l’agneau pascal jusqu’aux…chocolats bien sûr, qui sont les grands incontournables de ce moment festif. Parmi les traditions les plus agréables de cette fête à part, il y a évidemment la chasse aux oeufs de Pâques. C’est LE moment que les enfants attendent, et qui donne toujours lieu à une quête endiablée de friandises soigneusement dissimulées par les parents ou grands-parents. Pour autant, se posent parfois quelques questions d’organisation : quand ramasser les oeufs de Pâques, le dimanche ou le lundi férié ? Ramasse-t-on seulement des oeufs de Pâques ? Comment organiser une chasse aux oeufs de Pâques ? Chaque famille a ses habitudes, mais voici quelques idées pour une superbe chasse aux oeufs de Pâques !

    Pourquoi ramasse-t-on les oeufs le dimanche ?

    Pâques est, on l’a dit, une fête chrétienne majeure. Elle suit le vendredi saint et la crucifixion du Christ, en marquant son retour à la vie et sa résurrection. Le message de Pâques est si important que le dimanche de Pâques a longtemps été suivi d’une semaine entière chômée, pendant laquelle on incitait les croyants à prier et à se rendre à la messe chaque jour. Cette tradition du Moyen-âge n’a pas résisté à la vie moderne et aux nécessités de la production industrielle. D’une semaine, la période fériée qui suit Pâques a été portée à un jour : le fameux Lundi de Pâques.

    C’est en effet au XIXème siècle que le Lundi de Pâques, qui ne correspond à aucune commémoration ni fête religieuse ou républicaine, a été définitivement fixé dans le calendrier officiel de la République. Il est toujours accolé au Dimanche de Pâques qui, lui, fait l’objet d’un rite religieux. Alors, faut-il organiser la chasse aux oeufs de Pâques le dimanche ou le lundi ? C’est une question que l’on se pose encore souvent. Si l’on se préoccupe peu de religion, il est tout à fait possible d’organiser la chasse aux oeufs selon ses propres contraintes et envies : rien n’empêche de l’organiser le dimanche comme le lundi. Le choix est laissé à la libre appréciation des parents et cela ne pose aucune difficulté particulière. Il faut juste veiller, bien sûr, à s’organiser pour effectuer les achats indispensables en temps et en heure.

    Si l’on souhaite s’inscrire dans la tradition, on organisera la chasse aux oeufs plutôt le dimanche ! Pourquoi ? Parce que c’est l’histoire qui fut longtemps racontée aux enfants…après la messe de Pâques. Les cloches revenant de Rome sont censées semer les oeufs, décorés et/ou en chocolat. La chasse aux oeufs a donc en principe lieu le dimanche. On peut d’ailleurs en profiter pour raconter l’histoire de la fête pascale aux enfants, peu importe ses convictions et ses croyances, pour nourrir leur curiosité autant que leur gourmandise, ou à défaut, l’histoire du chocolat. D’ailleurs, que trouveront-ils comme butin ?

    Quels oeufs ramasser à Pâques ?

    Si à Halloween, les bonbons sont les stars incontestées, à Pâques la chasse aux oeufs, comme son nom l’indique, est marquée par les oeufs en chocolat. Tout est envisageable : chocolat au lait, chocolat noir, chocolat blanc. Tout dépend bien sûr des goûts de nos chères têtes blondes. L’important est de prévoir les oeufs en quantité adaptée selon le nombre de petits chasseurs : ni trop pour éviter les excès, ni trop peu pour éviter les disputes. Il faut aussi prévoir des oeufs faciles à dissimuler dans le jardin ou, le cas échéant, en intérieur. Le plaisir de la chasse aux oeufs est aussi dans la chasse !

    A dire vrai, le plaisir de la chasse aux oeufs réside aussi dans la diversité des délicieuses gourmandises que l’on peut y trouver. Varier les formes est gage de surprises et de joies démultipliées : cloches, lapins, poules sont bien sûr des valeurs sûres, mais il est aussi possible d’y ajouter d’autres formes. Pensez aussi à ceux, rares, qui apprécient moins le chocolat que les sucreries, par exemple en prévoyant quelques bonbons comme des guimauves chocolat qui s’accorderont parfaitement avec le reste de la chasse aux oeufs de Pâques.

    Pour les adultes, on peut prévoir des ballotins ou des boîtes de chocolats plus élaborés, dont certains contiennent des liqueurs par exemple, ou encore des oeufs de créateurs reconnus. Une idée très tendance en ce moment est de réaliser ses propres chocolats maison : fritures, bonbons au chocolat, mais aussi véritables formes créées grâce à du chocolat de couverture qui les rendra lisses et brillantes. De quoi régaler petits et grands.

    Comment organiser la chasse aux oeufs de Pâques ?

    La chasse aux oeufs peut être réinventée presque chaque année. On peut s’inspirer des traditions étrangères, par exemple d’Europe de l’Est, où l’on s’asperge d’eau. Moins aventureux, on peut organiser une chasse aux oeufs à base d’énigmes, comme un escape game ou un jeu de pistes. Les enfants en raffolent et cela peut les occuper tout un après-midi ! Originale également : une chasse aux oeufs à thème. Il suffit de choisir leur thème préféré, depuis le gaming (avec des personnages de jeux) jusqu’à Harry Potter, ou Peppa Pig et la Reine des neiges pour les plus jeunes. On peut aussi chasser les oeufs déguisés en cow-boys et en indiens, ou en dinosaures ! L’essentiel est de prévoir que les plus petits puissent trouver aisément leurs oeufs, pourquoi pas avec des petits rubans de couleur ?

    Enfin, Pâques peut prendre des formes différentes, comme une fondue de chocolat aux fruits, très conviviale, ou un atelier de peinture sur oeufs (oeufs en bois, ou oeufs durs). Et vous, comment chassez-vous les oeufs de Pâques ? 

    Retour haut de page