L’annonce du décès est une étape importante à laquelle il faut penser rapidement après le décès d’un proche. C’est l’avis nécrologique qui va permettre aux connaissances proches ou éloignées du défunt, d’en apprendre la perte. Comme il s’agit d’une triste nouvelle, elle se doit d’être écrite de façon sobre, respectueuse et en suivant des codes communément admis. Qui est en charge de l’écriture d’un avis nécrologique ? Comment contacter un journal pour publier l’avis de décès ?

Que faut-il écrire dans un avis nécrologique?

L’avis nécrologique sert à annoncer le décès d’une personne, en publiant un message dans la presse. Autrefois, la presse locale était un moyen efficace d’avertir la mort d’une personne, aux gens qu’il côtoyait dans sa région. Aujourd’hui, le cercle de connaissances s’est élargi et il est de plus en plus nécessaire de passer par internet pour diffuser un avis qui sera visible dans toute la France, et même au-delà des frontières.

Tout le monde n’a pas une plume facile, d’autant plus que dans de telles circonstances, nous ne sommes pas de meilleure composition pour rédiger un roman. C’est pourquoi, il existe une trame à suivre, plus ou moins librement. En respectant les quelques consignes suivantes, vous vous assurez de ne pas oublier de mentionner des informations importantes. En effet, en plus d’annoncer la disparition d’une personne, l’avis nécrologique sert souvent de faire-part pour assister aux cérémonies funéraires.

L’avis nécrologique commence toujours par citer l’ensemble de la famille proche du défunt, ainsi que le lien de parenté. Ensuite, le nom du défunt est mentionné dans une courte phrase de circonstance. Le lieu et la date du décès sont précisés, ainsi que la date, l’heure et le lieu des funérailles. Si le corps est exposé au funérarium, l’adresse du lieu ainsi que les heures des visites sont précisés.

Par exemple, voici le schéma classique d’un avis nécrologique, qui comprend les informations utiles à ne pas oublier :

Madame Thérèse DUPONT son épouse,
Philippe, Lucien, Julien et Laura DUPONT, ses enfants
Samuel, Florence, Justine, Corentin et Mathieu, ses petits-enfants

Ont la tristesse de vous annoncer le décès de
Monsieur Germain DUPONT

Survenu le 22 juillet 2018, à Toulouse à l’âge de 82 ans.

L’inhumation aura lieu le jeudi 26 juillet au cimetière de Terre-Cabade.

Si vous pensez à un texte qui rendrait hommage au défunt de façon plus personnelle, il est tout à fait possible de publier un texte moins formaté. Parfois, de courts poèmes ou des citations religieuses accompagnent l’avis nécrologique. En plus des avis, la page des nécrologies peut contenir des hommages publiés aux dates d’anniversaire d’une disparition.

Quelles sont les démarches pour publier un avis de décès?

Ce sont les proches du défunt qui doivent réaliser les démarches pour que l’avis soit publié sur le support de leur choix. Souvent, les agences de pompes funèbres peuvent aider la famille à choisir le bon journal et viennent en aide à la rédaction, si besoin. Dans ce cas, le prix de la publication sera directement inclus dans la facture envoyée par les pompes funèbres.

Pour publier un avis nécrologique, il suffit généralement de trouver l’adresse e-mail ou l’adresse postale de la personne en charge de la rubrique. Les coordonnées se trouvent normalement en bas de la page des nécrologies. Certains journaux prévoient même un formulaire à découper et à renvoyer par courrier.

La plupart des journaux proposent de publier l’avis à la fois dans la version imprimée et sur leur site Internet. Il existe aussi des sites spécialisés qui regroupent l’ensemble des avis nécrologiques partout en France. Il est généralement assez simple d’entrer en contact avec le responsable de ces sites ou de la rubrique. Les avis sont ensuite relus et validés par un journaliste responsable de leur publication.

Combien coûte la publication d’un avis nécrologique?

Le prix d’un avis de décès n’est pas le même s’il s’agit d’une publication dans la presse papier ou sur Internet. Le prix varie d’un journal à l’autre et bien entendu de la longueur du message. En général, les journaux pratiquent un tarif au mot ou à la ligne.

Le prix d’un avis nécrologique dans la presse nationale sera plus cher qu’un avis publié dans la presse régionale, le nombre de lecteurs entrant en ligne de compte lorsque le tarif est établi. À titre d’exemple, les journaux Le Monde, Libération ou Le Figaro demandent entre 17 et 27 € la ligne, alors que des journaux régionaux comme Ouest-France, Midi-Libre ou La Voix du Nord facturent de 2,40 € à 4,70 € la ligne. En général, il faut compter minimum 250 € pour publier un avis de décès. Mais ce montant peut être largement supérieur si le texte est plus long que la moyenne.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page