Tout savoir sur le Sansevieria

Tout savoir sur le Sansevieria

Avec ses feuilles ultra-graphiques pointées vers le ciel, la plante grasse Sansevieria ne passe jamais inaperçue ! Qu’elle agrémente un salon ou cloisonne un open-space, cette plante donne un style green et élégant à toute déco d’intérieur. La sansevière, plante en pot qui se plaît en sol sec, présente aussi l’avantage d’être peu gourmande en eau et d’un entretien simplissime. Vous êtes, vous aussi, sur le point de craquer pour cette succulente qui est l’une des stars de la famille des plantes grasses ? Voici tout ce qu’il faut savoir pour prendre soin de votre sansevière. 

Les caractéristiques du sansevieria 

Le sansevieria, qu’on appelle parfois “langue de belle mère”  en raison de la forme de ses feuilles en triangle, appartient aux plantes grasses de la famille des Liliacées. Sa forme générale, ainsi que la couleur de ses feuilles, peut changer selon les variétés, dont les plus connues sont sans doute le sansevieria trifasciata et le sansevieria cylindrica : certaines feuilles portent à la fois du blanc et du vert, d’autres sont plus enroulées que larges. Surtout, la “langue de belle mère” appartient aux plantes qui nécessitent très peu d’eau 

Sansevieria devant une fenêtre

Origine et Histoire du sansevieria

La sansevieria n’est pas une plante d’intérieur comme les autres, elle raconte une histoire de voyages et de grands espaces. 

D’où vient le sansevieria ? 

Si cette plante se plaît en intérieur, c’est avant tout parce que l’intérieur de nos domiciles ou bureaux est souvent chauffé… ce qui convient parfaitement à ces plantes originaires d’Afrique, entre le Congo et le Nigéria. Le sansevieria est une plante tout à fait adaptée aux climats chauds. Ainsi, si vous placez votre sansevieria en extérieur à la belle saison, de la fin du printemps à la fin de l’été, veillez à ne pas l’exposer à des nuits trop froides. 

Histoire du sansevieria

Le genre botanique du sansevieria a été nommé ainsi en hommage au prince de San Severo, qui vécut au XVIIIème siècle. On trouve d’ailleurs plusieurs appellations comme sansevera ou sansevière. Mais son histoire remonte bien plus loin, au coeur de l’Afrique, où les Bushmen utilisent à la fois le sansevieria pour ses bienfaits et pour fabriquer des flèches dont le poison vient de larves toxiques.  

Entretien du Sansevieria

Quoi de plus joli, dans un intérieur, qu’un sansevieria en fleur ? Ces plantes demandent un entretien minime, qui n’exige pas du tout d’avoir la main verte. Voici quelques astuces utiles pour prendre soin de votre plante en pot. 

Sansevierias en pot

Arrosage du sansevieria

L’arrosage du sansevieria ne connaît qu’une seule règle : pas d’excès d’eau ! En effet, lorsqu’on apporte de l’eau à sa plante, mieux vaut avoir à l’esprit que trop peu d’eau vaut mieux que trop d’eau. Le sansevieria est une plante grasse qui, si son pot ne doit tout de même pas se dessécher, peut néanmoins résister à la chaleur et au manque d’eau. En revanche l’excès d’eau fait pourrir les racines de la plante. 

Bouture du sansevieria

Bouturer la langue de belle mère est parfaitement possible, de manière à obtenir une ou plusieurs autres plantes de la variété choisie. Il existe même deux types de bouturage du sansevieria :

Comment bouturer le sansevieria par les rhizomes ? 

Vous pouvez trancher le pied de la plante de manière à pouvoir le bouturer en entier, racines comprises. C’est d’ailleurs la solution la plus efficace. 

Comment bouturer les feuilles de sansevieria ? 

Les feuilles de langue de belle mère sont non seulement très esthétiques mais aussi utiles pour le bouturage. Il faut les prélever à hauteur du pied du feuillage et entailler puis sécher chaque feuille avant de la replanter dans un mélange de terreau et de sable. Un nouveau feuillage apparaîtra si une température humide d’étuve est maintenue autour de la feuille initiale. 

Rempoter sansevieria

Le rempotage du sansevieria est incontournable si l’on souhaite conserver sa plante le plus longtemps possible. Vous pouvez le rempoter dès la livraison ou lorsque sa hauteur le justifie. Un sansevière peut atteindre une hauteur de feuillage d’1,5 mètres. Attention, lors du rempotage : veillez à installer au fond du pot une petite hauteur de billes d’argile pour éviter l’humidité stagnante. Le sol doit être constitué de terreau et d’un apport spécial plantes grasses, et arrosé avec l’eau la moins calcaire possible comme les eaux de source ou de pluie. 

Sansevierias en pot décoratifs

Les maladies et parasites du sansevieria

Peu de maladies et de parasites menacent le feuillage ou les fleurs du sansevieria. A vrai dire, leur seul véritable ennemi est l’excès d’eau qui peut déclencher un pourrissement du système racinaire. Il faut aussi veiller aux attaques de cochenilles, qui provoquent des amas blancs sous les fleurs et sur le feuillage. Des mélanges à base d’huile, de café et/ou de savon noir permettent d’en débarrasser la plante. 

Et vous, dans quelle pièce installez-vous votre sansevieria ? Plutôt chambre, bureau ou salon ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire