Avec son tronc pittoresque, ses fleurs spectaculaires qui tombent en cascade et son parfum puissant, la glycine est une star de nos jardins. La glycine en pot est également une alliée pour fleurir les terrasses ensoleillées. Bien qu’elle préfère évoluer à son aise, la plante sait se plier aux multiples exigences du jardinier. En hauteur, à l’horizontale ou en arrondi, il suffit d’un tuteur et de quelques attentions pour la voir resplendir dès que le soleil réchauffe les jardins au printemps. Quand faut-il planter une glycine ? Comment tuteurer une glycine ? Découvrez toutes les réponses dans cet article !

Les caractéristiques de la glycine

Vigoureuse, la glycine est une plante grimpante et odorante dont la culture est relativement simple. Bien disposée au soleil, la croissance de la glycine peut être très rapide (environ 2 m par année). La plante supporte mieux le froid de l’hiver que la sécheresse de l’été. Cette plante à fleurs supporte des températures jusqu’à -15 °C. 

Sa floraison est spectaculaire, formant de grandes grappes allant du blanc jusqu’au violet en passant par toute une panoplie de nuances de rose. Ses feuilles ovales d’un vert frais peuvent atteindre 40 cm de long. La glycine, dont les lianes s’enroulent autour d’un support, peut atteindre 15 m de hauteur et de 10 à 30 m de largeur.

Origine et Histoire de la glycine

La glycine est une plante grimpante originaire des États-Unis (central et du sud) ainsi que d’Asie orientale. La glycine provient des lieux humides comme les espaces boisés et les rives des cours d’eau. Cette plante ligneuse doit son nom botanique « Wisteria », au spécialiste américain de l’anatomie et de la physique : Gaspare Wistar. La glycine appartient à la famille des Fabacées et elle a été introduite en France au début du XIXe siècle.

Cette plante fleurie est représentée sur 4 des cartes du « Jeu des Fleurs » qui est un jeu de cartes traditionnel du Japon.  

Dans le langage des fleurs, la glycine symbolise la tendresse et l’amitié, car comme plante, elle se développe en s’appuyant sur un support.

Croissance de la glycine

La croissance de la glycine est plutôt rapide lorsque toutes les conditions de culture sont réunies. Cette plante grimpante préfère les sols sableux et légèrement acides. La glycine aime également l’exposition au sud ou au sud-ouest tout en étant abritée des vents froids provenant du nord. 

La floraison de la glycine peut s’étaler du mois d’avril au mois d’août. Ses grappes de fleurs mesurent entre 30 et 40 cm de long et diffusent un parfum enivrant.

Comment guider ou tuteurer la glycine ?

Au départ, la glycine est composée d’une longue tige d’où s’échappent plusieurs ramifications. Pour lui donner forme et lui permettre de s’épanouir, il faut tout d’abord l’enrouler autour d’un tuteur en la guidant avec des fils d’attache. 

Plus le tuteur sera large et plus le tronc de la plante sera volumineux. Les branches latérales de la plante doivent être supprimées régulièrement. Les branches les plus hautes peuvent également être coupées si la glycine menace de s’affaisser sur elle-même.

Entretien de la glycine

La glycine peut être mise en place au printemps ou à l’automne dans un sol sableux et si possible non calcaire. L’exposition est importante pour que la glycine puisse fleurir. Choisissez un endroit où elle profitera au minimum de 6 h d’ensoleillement par jour. 

Arrosage de la glycine

Lors de la plantation de la glycine, versez une quantité généreuse d’eau à son pied afin que la terre colle bien aux racines. Lorsque votre plante fleurie a moins de 3 ans ou si vous cultivez de la glycine en pot, les besoins en eau seront plus importants. Pensez à l’arroser le soir ou tôt le matin.

L’arrosage de la glycine est à surveiller de près en cas de fortes chaleurs ou de sécheresse. Pour préserver l’humidité du sol, disposez un paillage au pied de la glycine sur 5 à 10 cm d’épaisseur. 

Bouture de la glycine

Vous pourrez prélever votre bouture de glycine à la fin de la floraison. Sélectionnez une tige de l’année qui n’a pas de fleurs. Coupez à l’aide d’un sécateur une bouture de 15 cm de long. 

Conservez uniquement les feuilles qui se situent à l’extrémité supérieure de votre bouture. Puis, plantez-la dans un godet rempli de terreau pour bouturage en veillant bien à maintenir le terreau toujours humide jusqu’au printemps prochain. 

Taille de la glycine

Pour favoriser la croissance et la floraison, la taille de la glycine s’effectue au mois de février sur les branches qui n’ont pas formé de boutons floraux. Avec un sécateur propre, coupez les branches 5 mm au-dessus d’un œil. 

Maladies et parasites de la glycine

Votre plante à fleurs craint les cochenilles et les pucerons qui sont 2 parasites faciles à éliminer.

En cas d’attaque de cochenilles, le feuillage devient collant et semble recouvert d’une poudre blanche. À l’aide d’une bouteille munie d’un vaporisateur, pulvérisez de l’huile de colza sur les feuilles afin de priver les cochenilles d’oxygène. 

En cas d’attaque de pucerons, vous verrez des colonies se développer principalement sous les feuilles. Il est possible de vous en débarrasser à l’aide d’un simple jet d’eau. Vous pouvez également pulvériser un mélange d’eau et de savon noir sur le feuillage. 

Souhaitez-vous fleurir votre jardin, votre terrasse ou votre balcon ? Découvrez notre sélection de plantes d’extérieur avec tous nos conseils pour réussir à les entretenir facilement !

1 réflexion sur “Tout savoir sur la Glycine : Entretien et signification”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page