Le château de Cheverny, dans le Loir-et-Cher, est l’un des monuments historiques les plus visités de la région Centre. Entre chasse à cours et jardins à la française, le château a également inspiré Hergé pour la création de Moulinsart, fief de Tintin et du Capitaine Haddock.


Elevé au XVIIe siècle sur un domaine à l’histoire tumultueuse, le château de Cheverny intéresse tout d’abord par la noblesse de ses formes et le faste de ses intérieurs. De la chambre du roi à la salle d’armes en passant par la bibliothèque ou le salon des tapisseries, le visiteur découvre un décor majestueux, que la Révolution française a épargné.
Tout autour du château, le parc de 100 hectares est tout aussi remarquable. A commencer par son jardin à la française et son allée principale, longue de plusieurs kilomètres. On y trouve un jardin à l’anglaise, un potager ou encore un cours d’eau. L’orangerie, plantée au XVIIIe siècle, accueille aujourd’hui de somptueuses réceptions.

Le château sert de modèle à Hergé

Ouvert au public au début du siècle dernier, le château de Cheverny est réputé pour ses parties de chasse à cours. Bois de cerfs et tableaux de chasse trônent d’ailleurs fièrement au-dessus des cheminées du château. A l’extérieur, un bruyant chenil occupé par une bonne centaine de chiens retient évidemment l’attention du visiteur, surtout à l’heure du repas.
Le château est enfin célèbre pour avoir servi de modèle à Hergé pour la création de Moulinsart, demeure du Capitaine Haddock et pied-à-terre de Tintin. Le dessinateur s’est inspiré des bâtiments mais aussi du mobilier présent à l’intérieur du château. Une exposition permanente sur l’œuvre du créateur des aventures de Tintin est d’ailleurs proposée. Les portes du château sont ouvertes au public tout au long de l’année.
 

-> Plus d’information sur le site officiel du château de Cheverny

1 réflexion sur “Cheverny, l’autre château de Moulinsart”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page