Le citronnier, de son vrai nom Citrus x limon, appartient à la famille des rutacées. Ce petit arbre fruitier qui donne des citrons, comme son nom l’indique, pousse sous les latitudes méditerranéennes. Vous souhaitez en savoir plus sur ce bel arbre qui nous offre de délicieux agrumes ? Interflora vous explique tout sur le citronnier dans cet article : caractéristiques, origine, culture, entretien et maladies ! 

Les caractéristiques du citronnier

Cet arbre à fruits au feuillage persistant dont la hauteur s’établie entre 2 et 5 mètres s’il pousse en pot, et entre 5 et 10 mètres lorsqu’il est en pleine terre, donne de jolies fleurs fortement parfumées de couleur blanche à rosée en période de floraison. 

On rencontre plusieurs variétés de citronniers telles que le citronnier de Menton, d’Ota ou encore le Citrus Limon pour les plus connues. 

Ces arbustes ont la particularité de donner des fruits plusieurs fois chaque année, c’est pour cela que l’on dit que le citronnier est un arbre 4 saisons !  

Origine et histoire du citronnier 

Ces arbustes vivaces proviendraient de la région du Cachemire située sur le continent asiatique. Ce sont les Hébreux les premiers à cultiver le citron. Ensuite, le citronnier a été adopté par le peuple arabe puis espagnol qui lui donna alors le nom « limon » qui une fois anglicisé est devenu « lemon ». 

Désormais, on trouve cette plante à de nombreux endroits du globe. La culture du citronnier est possible à condition qu’il ne fasse pas trop froid. 

Ces arbres fruitiers sont très prisés des restaurateurs car le citron a une utilité multiple en cuisine notamment dans les sauces, salades et desserts.

Entretien du citronnier

Vous souhaitez faire pousser un citronnier ? Vous pouvez soit le faire en pot en intérieur, soit en pleine terre mais les conseils d’entretien diffèrent selon son emplacement. Voici nos conseils pour un arbre en pleine forme ! 

La taille du citronnier

Cette plante qui nous donne de délicieux citrons doit être taillée régulièrement, qu’elle soit en pot ou directement dans le sol, pour assurer sa bonne croissance et avoir une récolte optimale de citrons, tout comme la majorité des arbres à agrumes. La meilleure période est à la fin de l’hiver ou au printemps. La taille principale se fait une fois par an mais vous pouvez, tout comme pour les rosiers, effectuer des petites tailles intermédiaires au cours de l’année. 

La bouture du citronnier

Si vous bouturez un citronnier, ce dernier devra être placé en pot afin de le préserver d’une maladie appelée Tristeza qui pourrait lui être fatale. 

Pour bouturer cette plante, attendez de préférence la fin de la saison d’été pour prélever un rameau rigide d’une quinzaine de cm minimum. Recoupez ensuite environ 5 mm sous l’une des feuilles en gardant 4 feuilles terminales. Ensuite, trempez les boutures dans une sorte d’engrais appelé hormone de bouturage avant de les placer dans des petits pots remplis d’un mélange de tourbe blonde et sable. Ensuite, stockez-les dans une pièce sans soleil direct à une température d’environ 20°C. 

Le rempotage du citronnier

La meilleure période pour la plantation du citronnier est le printemps, comme la plupart des plantes, mais vous pouvez aussi le faire en été. Pour ce qui est du rempotage, le moment idéal est au printemps. 

Protéger le citronnier pendant l’hiver

Les citronniers sont sensibles au froid, c’est pourquoi ils redoutent la saison d’hiver. En effet, cet arbre peine à endurer des températures inférieures à 5°C, comme la plupart des agrumes d’ailleurs. C’est pourquoi le citronnier en pot placé en intérieur vous évite bien des problèmes à l’approche de l’hiver. 

Si vous l’avez chez vous, placez-le idéalement dans une serre assez froide pour favoriser son repos et arrosez-le deux fois par mois. Cependant, placé dans un endroit un peu plus chaud, le citronnier devra être arrosé une fois par semaine. 

En extérieur, le citronnier devra être protégé, mis à l’abri du vent et si possible exposé plein Sud. Mettez un paillage sur le sol pour éviter le gel des racines. Quant à l’arrosage, il doit être limité. 

Les maladies et parasites du citronnier

Si le citronnier est exposé à des situations stressantes, ce dernier peut perdre ses feuilles. Pour remédier à ce souci, vous pouvez le tailler afin de lui redonner du peps en coupant les branches les plus faibles, tout comme pour les rosiers. 

Plusieurs nuisibles comme les insectes piqueurs-suceurs et les cochenilles peuvent aussi fragiliser votre arbuste. Les petites araignées rouges et acariens peuvent également être responsables d’un citronnier aux feuilles jaunes qui tomberont par la suite. 

Attention également aux apports en eau du citronnier. Un arrosage trop important peut lui être fatal, au même titre que le manque d’eau. Si vous avez trop arrosé votre citronnier, le mieux est de le laisser au repos en attendant que la terre redevienne complètement sèche. 

Vous avez un citronnier dans votre jardin ou vous souhaitez vous lancer dans la plantation de cet arbre ? N’hésitez pas à nous faire part de vos avis, conseils et questions dans les commentaires ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page