Tout savoir sur le ficus ginseng

Tout savoir sur le ficus ginseng

C’est un petit bijou végétal qui apporte son élégance et sa touche zen dans tous les foyers qui l’adoptent : le ficus ginseng est tout simplement adorable. Si ce membre de la famille des bonsaïs est aussi populaire, c’est tout sauf un hasard : c’est une plante à la fois exotique, pratique à installer chez soi ou au bureau, et surtout très facile d’entretien. Le ficus ginseng est d’ailleurs surnommé le “bonsaï des débutants” tant son caractère est accommodant. Envie d’en savoir plus sur ce charmant bonsaï ? Focus sur le ficus ginseng ! 

Les caractéristiques du ficus ginseng

Le bonsai ficus ginseng appartient à la famille des Moracées, et son nom latin est ficus microcarpa. Le microcarpa se distingue par ses très jolies feuilles d’un vert luisant, des feuilles oblongues et bien dessinées qui le font ressembler à ses lointains cousins les grands arbres plutôt qu’à une plante d’intérieur. Son tronc en forme de racines est aussi remarquable et apporte une note d’originalité discrète partout où on installe le microcarpa. 

Origine et Histoire du ficus ginseng 

Le ficus ginseng est, sous sa petite taille, une plante à l’histoire et à la symbolique très riches. 

Ficus ginseng devant une fenêtre

D’où vient le ficus ginseng ? 

Evidemment, ce bonsaï vient d’Asie, où il est cultivé depuis très longtemps. Son nom de ginseng provient d’ailleurs du mot chinois signifiant “racines”. Il plonge ses racines dans l’art asiatique des jardins miniatures, qui sont absolument incroyables de réalisme et de poésie. On appelle cet art d’organiser les végétaux miniatures le “penjing”. 

Le ficus ginseng : quel symbole ? 

Toutes les plantes représentent un symbole dans le langage des fleurs. Sa simplicité, sa symbolique liée aux racines, fait du ficus ginseng le symbole de l’humilité, de l’endurance, de la patience et de la sagesse. Cela a souvent été écrit : cette plante occupe une place à part entière dans la philosophie zen et dans le bouddhisme

Entretien du ficus ginseng

Le ficus ginseng est d’entretien facile. Le bonsaï des débutants demande peu de soins mais il faut veiller à ne pas déséquilibrer son environnement. En respectant quelques règles peu contraignantes, cette plante donne toute satisfaction.

L’arrosage du ficus ginseng

Il faut veiller à un bon arrosage du ficus ginseng et en la matière, la règle est simplissime : ni trop, ni trop peu. Arrosez quand la terre sèche dans le pot, et brumisez les jolies feuilles du ficus microcarpa. Si, pendant une absence, vous confiez votre plante à un proche pour son arrosage, n’hésitez pas à lui préciser sur une note par écrit que le bonsaï n’apprécie pas l’eau stagnante

La taille du ficus ginseng

Rempotage d'un ficus ginseng

La taille du ficus ginseng est une question que l’on se pose souvent. D’autant que ce petit végétal peut tout de même mesurer jusqu’à un mètre. Vous pouvez le tailler pour lui conserver sa forme originelle et une hauteur de 40 centimètres. On peut aussi régulièrement pincer ses feuilles. 

Le rempotage du ficus ginseng

Comment réaliser le rempotage du ficus ginseng ? Voilà une question que tous les propriétaires de cette plante se posent un jour. Le rempotage du ficus ginseng doit avoir lieu tous les deux, ou trois, ans pour respecter son rythme de croissance. Changer de pot plus fréquemment n’est pas nécessaire ni bénéfique pour la plante. A l’occasion du changement de pot, il est recommandé de placer des billes d’argile au fond du nouveau pot. 

Les maladies et parasites du ficus ginseng

Ces plantes très résistantes et faciles d’entretien sont parfois victimes de petits désagréments. Voici quelques astuces pour prendre soin de vos plantes et leur redonner la forme le cas échéant. 

Le ficus perd ses feuilles

Il vous arrive de vous demander “pourquoi mon ficus ginseng perd ses feuilles ?”. La principale explication est…qu’il est stressé ! Et oui, ces ficus ginseng sont des plantes sensibles. Leur déplacement, par exemple jusqu’à votre domicile, peut générer du stress. Ne le rempotez surtout pas pendant cette période. 

Les écarts de température

Les ficus ginseng sont des plantes qui n’apprécient absolument pas les coups de vent ni le froid excessif. Il s’agit de plantes exotiques qui apprécient les températures douillettes. De même, ces végétaux apprécient une lumière douce sur leurs feuilles, plutôt qu’une chaleur solaire trop directe et persistante qui dégraderait ces feuilles. La place idéale d’un ficus ginseng : en hauteur, sur une bibliothèque, à proximité d’une fenêtre mais sans ensoleillement direct.

Brumisation d'un ficus ginseng

Trop d’humidité

Les ficus microcarpa sont des plantes…racines ! Attention, donc, il faut le répéter : un excès d’eau peut provoquer un pourrissement du système racinaire, et générer l’apparition de maladies et de parasites. L’humidité ambiante de nos intérieurs est plus bénéfique aux ficus ginseng que trop d’eau lors de l’arrosage. 

Et vous, craquez-vous pour cet adorable bonsaï des débutants ? A qui l’offririez-vous ? 

VU CHEZ INTERFLORA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez notre newsletter
Pour être informé des nouveautés et recevoir nos offres et promotions en exclusivité (voir CGV).

S'inscrire